Hugo Ziegler fait de la peinture digitale, directement au doigt sur l’écran tactile de son téléphone. C’est, selon lui, dans un rapport à la matière et à l’espace que ses œuvres prennent sens. Sa génèse digitale se développe notamment sur les murs à travers les "Fresques digitales", sur des matières industrielles comme les "Laser aluminium" ou encore des "Gestes spatiaux" .

  • capture_d_e_cran_2019_03_14_a_15.30.23.png

    giboulée de Mars, 2018
    700 x 550 x 400 cm
    installation picturale composée de fresques digitales et d’impressions sur aluminium.

  • capture_d_e_cran_2019_03_14_a_15.56.45.png

    cnidaires, 2018
    détail
    installation picturale in situ composée de fresques digitales.

  • prise_de_vue_atelier_2019_.jpg

    Prise de vue atelier, 2019

La recherche artistique d’Hugo ZIEGLER gravite autour du geste, que ce soit un geste tactile fait sur tablette numérique ou bien une dynamique mentale. Ces formes diverses que l’artiste fait exister hors du cadre matériel l’ont amené à réinterroger le numérique. Ainsi l’artiste aborde le numérique comme un outil permettant de créer une genèse digitale conditionnée par un contact avec la matière. L’imaginaire d’Hugo Ziegler entrelace la cosmologie, la science-fiction, auxquelles s’ajoute une sensibilité particulière au passage de l’énergie dans le corps et l’espace, qu’il tient de sa pratique de la boxe. Il invite les corps à réinterroger la profondeur des espaces et les regards à plonger dans un ailleurs aux influences surréalistes.

Le travail d’Hugo Ziegler a été présenté au Creux de l'enfer (Thiers) et dans le cadre du projet Artagon (Paris) ainsi qu’à la galerie Houg (Paris) en 2017. L’année suivante, il participe à l’exposition collective Partout mais pas pour très longtemps (Lyon) et obtient une commande publique dans la résidence intergénérationnelle Rinck. En 2019, il présente Lumen, sa première exposition personnelle, à la CNPE de Saint-Alban-du-Rhône. Suivra en 2020 une exposition en duo à la Mapraa à Lyon, ainsi qu’une monographie dans la chapelle Saint-Roch à Crépol.

Contacter par email
  • hugo_ziegler_le_phlegethon_en_multivers_2018_details_fresque_composee_de_peintures_digitales_imprimees_et_transferees_a_meme_le_mur_70x100cm_le_creux_de_l_enfer_thiers.jpg

    Le Phlégéthon en multivers, 2018
    Détails, fresque composée de peintures digitales imprimées et transférées à même le mur
    70x100cm, Le Creux de l’Enfer, Thiers

  • multivers_en_aplat_2018_issue_de_l_installation_giboulee_de_mars_peinture_digitale_imprimee_sur_aluminium_100_x_74_cm_elac_lyon.jpg

    multivers en aplat, 2018
    100 x 60 cm
    impression sur aluminium.

  • prise_de_vue_atelier.jpg