À la manière d’un metteur en scène qui recruterait ses comédiens avant même d’écrire son spectacle, Lorette Pouillon donne vie à des sculptures apprivoisées qui agissent comme les actrices de leur propre histoire. Elle travaille en accumulant des formes qui se complètent et se répondent comme les membres d’une même espèce.

  • La chose à vendre (lot de 2)

    La chose à vendre (lot de 2)

    Sapin, feutrine, plastique, 50 x 39 x 20cm

  • La Chose attendue

    La Chose attendue

    Plastique, pâte à sel, 21 x 14 x 5cm

La proximité de son parcours aux questions du design, de l’objet et son usage, a largement influencé son rapport à la sculpture. Parfois proche de l’animisme, ses sculptures fétichisées questionnent notre rapport affectif au non-vivant, ces « choses inertes » qui peuplent les rayons de nos supermarchés, les tiroirs de nos meubles jusque les fonds de nos poches.

Contacter par email
  • Vue de l'installation

    Vue de l'installation

    Certaines choses n'ont pas de fin

  • La chose vide rétrécie sur la chose vide

    La chose vide rétrécie sur la chose vide

    Feutrine, carton, 12 x 8 x 4cm

  • PainniaP - Vue de l'exposition

    PainniaP - Vue de l'exposition

    Sculpture d'usage au Fort Saint André, Villeneuve Lez Avignon

  • Compagnon #3

    Compagnon #3

    Plâtre