Artiste protéiforme, Niloufar Basiri laisse son héritage culturel iranien se confronter à son appréhension du territoire français.

  • Jardin de motifs n°1

    Jardin de motifs n°1

    Dessin peinture, aquarelle et feutre sur papier, 30 x 40 cm, 2019

  • Écholalie

    Écholalie

    Vidéo, 2’46”, 2020

Elle révèle dans ses peintures et broderies des paysages oniriques souvent teintés par une histoire subjective. Broder lui sert à creuser des souvenirs et peindre lui permet de construire un monde avec des éléments qui ont constitué son passé et son présent. C’est par la performance qu’elle décide d’aller plus loin que de restituer une simple vision d’un monde. Elle examine les limites du langage par la traduction. Elle place le·la spectateur·trice dans une situation d’incompréhension face aux mots qu’iels entendent lui permettant ainsi de les entraîner dans sa perception du monde. Son corps et sa voix deviennent alors des outils de lutte contre des systèmes de marginalisation. La poésie de son travail devient une réponse politique. Son rapport au monde nous entraîne au croisement de nombreuses problématiques sociales que traverse cette artiste iranienne.

  • Suivre l’artiste
Contacter par email
  • Finding Neverland

    Finding Neverland

    Vue d’exposition
    Broderie diptyque, tissu, fil, laine, laine cardée, encre, 100 x 270 cm, 2020

  • Rencontre

    Rencontre

    Broderie à la main sur toile de Jouy, 95 x 140 cm, 2020

  • Rencontre (détail)

    Rencontre (détail)

    Broderie à la main sur toile de Jouy, 95 x 140 cm, 2020